Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Du Bellay, L'Olive, LXXXIII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freyja



Messages : 37
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Du Bellay, L'Olive, LXXXIII   Ven 14 Sep - 11:52

Déjà la nuit en son parc amassoit
Un grand troupeau d'étoiles vagabondes,
Et pour entrer aux cavernes profondes
Fuyant le jour, ses noirs chevaulx chassoit ;

Déjà le ciel aux Indes rougissoit,
Et l'Aulbe encor de ses tresses tant blondes
Faisant gresler mille perlettes rondes,
De ses thésorts les prez enrichissoit ;

Quand d'occident, comme une étoile vive,
Je vy sortir dessus ta verte rive,
O fleuve mien ! une Nymphe en rient.

Alors voyant cette nouvelle Aurore,
Le jour honteux d'un double teint colore
Et l'Angevin et l'Indique orient.


Joachim du Bellay, L'Olive, sonnet LXXXIII (1549)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du Bellay, L'Olive, LXXXIII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques doutes à propos d'un infinitif et sens du poème
» Las, où est maintenant .... Du Bellay
» Muffins "Basilique Ste Olive" sans gluten
» tartinade d'olive et d'amande
» Palmitos à la tapenade d'olive verte (VGL)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: POESIE :: 16 ème-
Sauter vers: