Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Villanelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Villanelle   Mar 25 Mar - 11:36

Villanelle


En ce mois délicieux,
Qu'amour toute chose incite,
Un chacun à qui mieux mieux
La douceur' du temps imite,
Mais une rigueur dépite
Me fait pleurer mon malheur.
Belle et franche Marguerite
Pour vous j'ai cette douleur.
Dedans votre oeil gracieux
Toute douceur est écrite,
Mais la douceur de vos yeux
En amertume est confite,
Souvent la couleuvre habite
Dessous une belle fleur.
Belle et franche Marguerite,
Pour vous j'ai cette douleur.
Or, puis que je deviens vieux,
Et que rien ne me profite,
Désespéré d'avoir mieux,
Je m'en irai rendre ermite,
Pour mieux pleurer mon malheur.
Belle et franche Marguerite,
Pour vous j'ai cette douleur.
Mais si la faveur des Dieux
Au bois vous avait conduite,
Ou, d'espérer d'avoir mieux,
Je m'en irai rendre ermite,
Peut être que ma poursuite
Vous ferait changer couleur.
Belle et franche Marguerite
Pour vous j'ai cette douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Villanelle   Mar 25 Mar - 16:59

Le poème fonctionne de façon régulière :

* 4 sixains ;
* 2 distiques.

Le distique est un refrain régulier : les deux vers sont répétés sans aucune modification.

Le poème repose sur trois rimes :

*/yoe/ ;
*/it/ ;
*/oeR/.

Notons toutefois que les rimes des vers 1 et 9, il faut prononcer en diérèse afin d'avoir la bonne métrique.
En effet, le poème est composé d'heptasyllabes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Villanelle   Mer 26 Mar - 13:15

Il y a un parallèle amour/printemps (désigné par une périphrase vers 1 à 2) MAIS pour le poète, l'amour n'est pas au RDV. Se développe deux champs lexicaux opposés : bonheur/malheur

* "délicieux" (v.1), "amour" (v.2), "douceur" (v.4), "gracieux" (v.9), "douceur" (v.10 et 11)
* "rigueur" (v.5), "pleurer"/"malheur" (v.6, 21), "douleur" (v.8, 16, 23, 31), "amertume" (v. 12), "désespéré" (v. 19).

On peut constater que ce dernier champs est le plus imposant dans le poème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Villanelle   Mer 26 Mar - 13:20

Au temps de la nature se superpose le temps de l'homme : le printemps des premiers vers devient l'hiver. Le printemps symbolise la jeunesse tandis que l'hiver symbolise la vieillesse. S'oppose donc le poète vieillissant à la jeune Marguerite.
Le prénom même de la jeune amante n'est pas dû au hasard : il évoque une fleur, une fleur printannière, une fleur des champs. Or, la villanelle est un poème "rustique".
Le passage du printemps à la vieillesse est marqué par la conjonction de coordination "or" (v.17).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Villanelle   Mer 26 Mar - 13:25

Il s'agit d'un poème lyrique : les pronoms personnels sujet (v. 8, 16, 20, 21, 27, 31) et complément (v.6, 18, 20, 27) et les déterminants possessifs (v.6,21,28) s'opposent aux pronoms de la P5 ("vous" v.8, 23, 25, 29, 31 ; "votre" v.9 ; "vos" v. 11) mais comme vous pouvez le voir, la P1 est de loin prédominante!

Le poète se "plaint" de l'ignorance de sa belle, un peu à la manière des dames sans merci médiévales, ou bien de son impuissance. Il s'agit presque d'une complainte à la Rutebeuf!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Villanelle   Mer 26 Mar - 14:06

1ère strophe

v. 1 à 4 :

* parallèle amour/saison : le printemps est la saison des amours, elle rend les gens entreprenants.
*"douceur du temps" évoque le temps agréable, le soleil ainsi que la douceur des relations, des amours.

Il s'agit presque d'un locus amoenus amoureux.

v. 5 : la conjonction adversatif "mais" nuance ce propose et permet l'introduction du poète "me/mon" (v.6). A ce délice (v.1) s'oppose son "malheur", à la "douceur" de vivre la "rigueur".

v. 6 :

* explication de ce malheur du poète, mais qui n'est pas vraiment explicite.
* "douleur" < dolere : exprime une douleur physique aussi bien que mentale.
* le prénom est rejeté en fin de vers : mis en valeur du nom propre ainsi que des qualificatifs qui lui sont attribués "belle" et "franche" (au sens étymologique de "noble").
* l'antéposition du COS "pour vous" permet :
_ de continuer la mise en relief sur la jeunne femme,
_ de garder un lien sémantique fort,
_ d'accoler P5 et P1.
*l'adjectif démonstratif "cette" suppose soit :
_ que "douleur" ait été déjà présenté dans le discours,
_ que cela fait parti d'un univers commun de référence.
Or, il n'a pas été présenté plus haut, c'est la première occurence du mot. En fait, nous comprenons que le mal dont souffre le poète est un mal d'amour, un amour non partagé.
N'oublions pas non plus, que le poète souffre physiquement à cause de ses maladies.
NB: jeu homophonique douleur/douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Villanelle   Mer 26 Mar - 18:06

2ème strophe

vers 9 et 10 :

* motif de l'oeil : depuis le MA c'est le siège des sentiments, le reflet de l'âme, le moyen de perception.
* focalisation dans la description de la femme (globale vers 7, oeil vers 9).
* description méliorative : "gracieux" et "douceur".
* le participe passé "écrite" montre que le poète peut lire en la dame comment dans un livre ouvert, l'oeil est le reflet de l'âme et il n'y voit que grâce et douceur. Le participe fait bien entendu aussi référence à l'exercice auquel se livre le poète!! (mise en abîme).

Vers 11 :

*la conjonction "mais" introduit de nouveau une nuance.
* reprend les deux vers précédents (oeil/douceur) : le substantif "douceur" est au même endroit dans la métrique aux vers 10 et 11 ce qui provoque :
_ un effet de parallélisme et donc une continuité),
_ un effet de retardement dans la nuance annoncée par l'adversatif.

Vers 12 :

* "amertume" = _ aigreur
_ tristesse
* "confite" = prénétré de
*Les deux sens sont possibles : Marguerite peut être triste ou bien aigre! Soit le mot est négatif pour elle-même,s oit pour le poète.

Vers 13 :

* "couleuvre" est un animal dangereux qui rappelle le serpent biblique, symbole de la tentation, de la manipulation.
* la préposition "dessous" conforte dans l'idée de manipulation : elle se cache.
Cela nous aide à trancher pour le sens d'"amertume" (sens 1er) et montre la perversité de la femme : l'habit ne fait pas le moine, méfions-nous de tant de douceur.

Vers 15 et 16 :

* l'adjectif "belle" attribué à marguerite fait écho au vers précédent. L'adjectif qualifiait alors la "fleur" : pas de doute, derrière cette métaphore ce cache Marguerite (le prénom lui-même évoque une fleur champêtre comme nous l'avons dit précédemment).
*continuité dans le sémantisme qui intègre parfaitement le refrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Villanelle   Aujourd'hui à 19:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Villanelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les Elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: POESIE :: 16 ème-
Sauter vers: