Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Horla, Guy de Maupassant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Le Horla, Guy de Maupassant   Mer 25 Juin - 10:24

Le Horla, Guy de Maupassant,1887
(dernière version)



Etude et résumé - Le Horla

Cet ouvrage certes fantastique du Horla peut être simplement associé au récit d'un homme malade rongé par l'existence d'un être invisible mais on peut tout aussi bien établir un lien entre ce récit et la vie de son auteur ; en effet Maupassant était lui-même sujet à des hallucinations et par la suite finira fou.
On peut donc penser que c'est pour cette raison que l'auteur peut décrire avec autant d'exactitude l'angoisse du personnage qui est en fait le narrateur de ce récit. Et c'est probablement aussi pour cette raison que l'auteur à réécrit trois fois la même scène.

RESUME ET ETUDE DU PERSONNAGE PRINCIPAL

Dans la dernière version de 1887 le récit est présenté sous la forme d'un journal intime ,on peut remarquer que cette version la plus détaillée est la plus complète. C'est pourquoi il est plus judicieux d'étudier cette même version plutôt que les précédentes.

L'histoire de cet ouvrage est celle d'un homme de quarante-deux ans qui vivait dans une demeure se situant au bord de la Seine.
Un jour sans raison apparente il fut pris d'étranges sensations et de malaises qui laissèrent penser à cet homme qu'il n'était pas seul, qu'on le suivait quoi qu'il fasse, qu'il était pourchassé par un être qu'il ne pouvait voir.
Le narrateur nous décrit son angoisse et l'instabilité du fonctionnement de ses sens. Un jour il s'endormit en laissant près de son lit une carafe remplie d'eau.
A son réveil qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il la trouva vide, persuadé que personne n'avait pu pénétrer dans sa chambre.

Pensant être fou, l'homme décide de fuir vers le Mont-Saint-Michel où il visita le monument médiéval et parla avec un moine de l'existence des choses invisibles.
Pensant être guérit, il retourne chez lui, mais très rapidement sa ''folie'' le reprend. Ne sachant plus quoi penser l'homme décida donc de mener des expériences : la nuit avant de se coucher, il place divers aliments à coté de son lit (du lait, de l'eau, du pain, du vin et enfin des fraises) à son réveil , les aliments qui le dégouttaient n'étaient plus à côté de son lit, il aboutit donc à la conclusion effrayante que quelqu'un était présent dans sa chambre chaque nuit et que cette personne buvait son eau et mangeait les aliments qui le dégouttaient le plus.

Plus tard, il se rend à Paris où il reste trois semaines, dans cette même ville il assiste à une séance d'hypnotisme qui rend ses pensées confuses tout en alimentant la question que son esprit se pose sans arrêt : L'invisible pourrait-il exister ?
Un beau jour de printemps lorsque l'homme se promène dans le jardin de sa demeure il voit devant lui une rose se casser s'élever en l'air, alors rentré chez lui angoissé par ce qu'il vient de voir, il s'assoit dans un fauteuil pour réfléchir. C'est alors qu'il voit une page de son livre qu'il avait auparavant posé, se tourner comme si une personne était là en train de lire sans pour autant pouvoir la distinguer.

Maintenant, l'homme en est sûr, un être invisible est à quelques pas de lui, l'envahissant de sa présence pesante ; il baptisa cet être ''le horla''.
Après de multiples tentatives il finit par le voir lorsqu'un soir il se retourne vers son miroir comme il avait l'habitude de faire, sauf que cette fois il fut surpris de ne pas voir son reflet, celui-ci avait disparu.....
Puis lentement il réapparut comme si quelque chose était passé devant lui...

Il l'avait donc vu, cet être si envahissant qui lui détruisait sa vie.
On a pus remarquer dans le récit que les domestiques du personnage principal sont eux aussi atteints par la même folie que lui ce qui nous laissent penser que cette ''folie'' est extrêmement contagieuse.

Le personnage principal se met à réfléchir sur un sujet que l'humanité redoute : existe-t-il un être plus perfectionné que l'homme, serait-il son successeur ?
Le narrateur répond à ce sujet par l'existence du ''horla''.
Plus tard le personnage apprend que la province de Sào Paulo au Brésil est touchée par une épidémie de folie dont les symptômes sont semblables à ceux qu'il possède.

Il se souvient alors que juste avant que sa folie le prenne, il avait vu passer sur la Seine un bateau brésilien.
Pour en finir avec sa folie le personnage décide de tuer le ''horla'' par le feu : il l'enferme dans sa chambre et met le feu à sa demeure tout en observant l'incendie depuis son jardin.
Tout à coup il entend des cris qui lui rappelle qu'il avait laissé ses serviteurs dans sa demeure…
Il se pose alors la question si le ''horla'' aurait pus échaper à une mort si certaine pour un homme.

Il pris alors conscience que cet être invisible qu'il nommait ''le horla'' faisait partie intégrante de son esprit et de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
 
Le Horla, Guy de Maupassant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Horla en séq.2 après les nouvelles réalistes de Maupassant, ça vous gêne?
» 4e : quelle édition pour les contes fantastiques de Maupassant ?
» [4ème] Un fou de Maupassant (projet court-métrage)
» Avis Contrôle le Horla 4ème
» questionnaire Maupassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: FAITES VOS DONS :: Fiches oeuvres :: Oeuvres du 19ème siècle :: Roman-
Sauter vers: