Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Beaumarchais, Le Barbier de Séville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jenninou
Admin2
Admin2
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 34
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Beaumarchais, Le Barbier de Séville   Mar 24 Juil - 21:48

Acte I, SCENE PREMIERE

LE COMTE, seul, en grand manteau brun et chapeau rabattu. Il tire sa montre en se promenant.



Le jour est moins avancé que je ne croyais. L'heure à laquelle elle a comme de se montrer derrière sa jalousie est encore éloignée. N'importe ; il vaut mieux arriver trop tôt que de manquer l'instant de la voir. Si quelque aimable de la Cour pouvait me deviner à cent lieues de Madrid, arrêté tous les matins sous les fenêtres d'une femme à qui je n'ai jamais parlé, il me prendrait pour un Espagnol du temps d'Isabelle. Pourquoi non ? Chacun court après le bonheur. Il est pour moi dans le coeur de Rosine. — Mais quoi ! suivre une femme à Séville, quand Madrid et la Cour offrent de toutes parts des plaisirs si faciles? — Et c'est cela même que je fuis. Je suis las des conquêtes que l'intérêt, la convenance ou la vanité nous présentent sans cesse. Il est si doux d'être aimé pour soi-même ; et si je pouvais m'assurer sous ce déguisement... Au diable l'importun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 34
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Beaumarchais, Le Barbier de Séville   Jeu 26 Juil - 13:41

Bon, comme toute scène d'exposition, le but est de montrer en quoi elle est classique et en quoi elle ne l'est pas non?

Donc elle est classique car:
1. nous savons où se passe l'action ("Si quelque aimable de la Cour pouvait me deviner à cent lieues de Madrid" /"Mais quoi ! suivre une femme à Séville, quand Madrid et la Cour offrent de toutes parts des plaisirs si faciles? ");
2. Nous sommes dans un début in medias res;
3. Nous avons la présentation d'un autre personnage : Rosine;
4. Nous savons ce qui lie le Comte à Rosine (quête amoureuse : "Chacun court après le bonheur. Il est pour moi dans le coeur de Rosine.").

Alors la spécificité de cette exposition c'est :
1. sa brièveté : ici la scène d'exposition est dynamique;
2. un seul personnage est en scène: le Comte;
3. Peu d'informations [peu de personnages nous sont présentés : il manque Figaro, Bertholo...; nous ne savons pas où exactement se passe la scène no à quel moment de la journée "Le jour est moins avancé que je ne croyais."(vague comme précision temporelle)].

Je dirais qu'il s'agit ici de voir comment tous les thèmes de la pièces sont déjà pésents dans une sorte d'avertissement au lecteur (on a la quête amoureuse: l'attente/les tentatives de séductions/les complications; le thème du déguisement/apparence...) mêlant à la fois classicisme et modernité.

Qu'en dites-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Caelis
Admin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 32
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Beaumarchais, Le Barbier de Séville   Jeu 26 Juil - 20:25

je sais pas snif, faut que je lise l'oeuvre ( elle fait partie de mes honteuses impasses! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 34
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Beaumarchais, Le Barbier de Séville   Jeu 26 Juil - 21:24

Ouh pas bien!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Tatiana



Messages : 7
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Beaumarchais, Le Barbier de Séville   Ven 27 Juil - 4:39

On pourrait dire aussi que cette scène d'expo annonce déjà la tonalité de l'oeuvre; c'est une comédie, le ton sera donc comique. On voit déjà le lien de cette comédie avec la farce:
" si je pouvais m'assurer sous ce déguisement"

On peut ajouter, à propos du " déguisement" qu'il constitue un élément scénique primordial qui permet l'avancement de l'intrigue, parce qu'à de nombreuses reprises dans l'oeuvre le Comte Almaviva se déguise pour tromper Bartholo, et même Rosine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatiana



Messages : 7
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Beaumarchais, Le Barbier de Séville   Ven 27 Juil - 4:43

Jenninou à propos de ce que tu disais concernant le "peu d'informations", on pourrait dire que ça ménage un certain suspens, et que cette scène d'expo à une valeur de séduction auprès du lecteur et du spectateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenninou
Admin2
Admin2
avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 34
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Beaumarchais, Le Barbier de Séville   Ven 27 Juil - 11:27

Oui tout à fait Tat, c'est le but d'une scène d'exposition : donner les informations afin que le lecteur/spectateur ne soit pas totalement perdu, le séduire et lui donner envie de poursuivre!

Pour le déguisement, c'est ce que j'entendais! Il fait partie des "astuces" de comédie et surtout de la comedia dell'arte. Le travestissement permet les quiproquos et les rebondissements de l'intrigue. Le ton est donné dès le début de la pièce : jeu sur l'apparence/réelle personnalité; intrigues; rebondissements; quiproquos.... Le thème du déguisement indique aussi de nombreux jeux scéniques : qui est qui?qui fait quoi?qui est où? (Beaumarchais joue beaucoup aussi sur les personnages cachés, notamment avec le Comte et Chérubin [dans Le Mariage de Figaro]). C'est important de montrer l'aspect scénique, de ne pas oublier qu'il s'agit avant tout d'une représentation. Il y a plus de didascallies que dans les pièces classiques (tragédies et comédies) : ici Beamarchais inove! Il ne se place plus seulement en tant qu'auteur, mais aussi en tant que metteur en scène (c'est lui qui s'est battu pour que les droits d'auteurs!!! Wink et n'oublions pas qu'il mettait en scène ses comédies). Les acteurs ne sont plus seulement des récitants, mais aussi des actants (c'est-à-dire qu'ils y a des déplacements sur scène, des changements de costumes...). Je pense que ça peut être intéressant de le rappeler.

Attention cependant à ne pas trop insister sur le comique, ou tout du moins nuancer la notion de comique. Il reprend les différentes formes de comique existantes (de mots, de gestes, de situations...) mais nous sommes loin ici du comique farcesque de Molière : il y a toujours une certaine profondeur chez Beaumarchais. Les personnages sont plus complexes (pas des caractères mais de vrais personnages avec des défauts et des qualités) que ceux de Molière....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beaumarchais, Le Barbier de Séville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beaumarchais, Le Barbier de Séville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Texte proposé pour l'épreuve de commentaire de texte
» [1ère] Quelle représentation du Barbier de Séville ?
» résumé action Barbier de Séville (tableau), SVP...
» Le Barbier de Séville en 1ère S/L..?
» [1ere] Lecture cursive pour le barbier de séville + Projet Théâtre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: THEATRE :: 18 ème-
Sauter vers: