Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Bête humaine, Emile Zola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: La Bête humaine, Emile Zola   Mer 25 Juin - 14:35

La Bête humaine, Emile Zola, 1890



Résumé de La bête humaine

Dix-septième volume des Rougon-Macquart, publié en 1890, La Bête Humaine est une oeuvre sombre et assez touffue qui emprunte certains procédés au roman-feuilleton.

Roubaud, sous-chef de la gare du Havre, a épousé Séverine qui est protégée par le riche et vieux président Grandmorin. Celui-ci a autrefois débauché Séverine lorsqu’elle était toute jeune, et son mari, qui le devine, veut se venger (chapitre 1).

Le mécanicien Jacques Lantier est venu passer la journée chez sa marraine Phasie la garde-barrière, mariée à Misard et dont la fille Flore est attirée par Jacques. Celui-ci, avec toutes les femmes qu’il aime physiquement, est pris d’une pulsion criminelle à laquelle il échappe cette fois à grand-peine. Mais, du bord de la voie, il aperçoit, dans le train qui passe, Roubaud assassinant Grandmorin dont on découvre bientôt le corps (chapitre 2).

Au Havre, on apprend la nouvelle: Roubaud donne une version mensongère qui semble convaincre; seul témoin Lantier, se tait (chapitre 3).

L’instruction est difficile en raison des enjeux politiques: on soupçonne les Roubaud qui ont hérité d’une maison, mais aussi un personnage très fruste, Cabuche, amoureux d’une jeune fille violentée par Grandmorin (chapitre 4).

Séverine vient à Paris plaider sa cause auprès d’un haut fonctionnaire impérial qui pressent sa culpabilité, mais laisse le juge Denizet s’engager sur de fausses pistes (chapitre 5).

Faute de preuves, la justice ne désigne aucun coupable. Mais le couple Roubaud, après quelques moments de tsanquillité, se disloque: lui fait des dettes de jeu qui l’amènent à puiser dans l’argent volé à Grandmorin, elle tombe amoureuse de Jacques (chapitre 6).

Celui-ci a de la peine à dégager sa machine, la Lison, arrêtée deux fois par la neige (chapitre 7).

Sa liaison avec Séverine lui fait retrouver ses pulsions de meurtre, mais il n’arrive à tuer ni son amante ni le mari de celle-ci, qui devient gênant (chapitres 8-9).

Phasie a été empoisonnée par Misard qui voulait s’emparer de son magot, et Flore, jalouse, veut tuer les amants. Pour cela, elle organise un accident, qui fera des morts, mais n’atteint pas les personnes visées. Elle se suicide (chapitre 10).

Lantier, recueilli et soigné par Séverine, la tue et l’on inculpe Cabuche, que des preuves mal interprétées semblent accuser. Lantier échappe à la justice, mais son chauffeur Pecqueux, dont il a séduit la maîtresse, se bat avec lui. Ils tombent tous deux de la locomotive qui entraîne le train vers la mort à une vitesse folle. On va vers la guerre (chapitres 11-12).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
 
La Bête humaine, Emile Zola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emile Zola, La Bête humaine, La mort de la Lison (aide au commentaire composé)
» Emile Zola vraie ou faux
» Lycee Emile Zola, Rennes : un enseignant met des appreciations polemiques
» Le statut du narrateur dans Un mariage d'amour de Zola ?
» [3ème] Rédaction : "un mariage d'amour" - Zola -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: FAITES VOS DONS :: Fiches oeuvres :: Oeuvres du 19ème siècle :: Roman-
Sauter vers: