Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Micromégas, Voltaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Micromégas, Voltaire   Mer 25 Juin - 14:41

Micromegas, Voltaire, 1752




Résumé de Micromégas

Micromégas est un conte philosophique de Voltaire paru en 1752. Il est considéré (rétrospectivement) comme une des premières œuvres de science-fiction.

Le conte décrit la visite de la Terre par un être venue d'une planète de l'étoile Syrius nommé Micromégas et de son compagnon de la planète Saturne.

Il souligne la notion philosophique de relativité et contient une critique de la religion.


L'histoire :

Micromégas est un géant de trente-deux kilomètres de haut, jeune savant parlant mille langues, vivant quelques millions d’années et habitant une gigantesque planète de l’étoile nommée Sirius. A la suite de travaux scientifiques contestés par les fanatiques du clergé de sa planète, il est contraint à l’exil. C’est alors qu’il voyage dans l’univers en espérant découvrir un monde meilleur. À son arrivée sur Saturne, le géant sirien se moque d’abord de la petite taille des habitants, qui ne mesurent que deux kilomètres de haut. II perd néanmoins ce sentiment de supériorité en s’apercevant '' qu’un être pensant peut fort bien n’être pas ridicule pour n’avoir que six mille pieds de haut'' et se lie d’amitié avec le secrétaire de l’Académie des Sciences, un '' nain '' de 10 kilomètres de haut, désabusé par les femmes et la bêtise de son propre monde, qui lui servira de Candide. Inférieur en tout à Micromégas mais bon compagnon de voyage et très motivé pour suivre ce dernier dans sa quête initiatique. Ensemble les deux compagnons visitent Jupiter, Mars. Dans la banlieue de Saturne ils échouent malencontreusement sur la Terre. Arrivés en plein océan arctique, ils rencontrent un navire qui revient d’une exploration du cercle polaire. Saisissant le bateau dans sa main, Micromégas entreprend de communiquer avec les savants du bord, qui apparaissent comme autant d’insectes conscients. S’ils parlent fort bien de sciences ou de métaphysique, ces microbes hélas, sont plus inquiétants lorsqu’ils causent de massacres et d’un soit disant pouvoir infini qu’un dieu leur octroya un jour. Effrayés et déçus par ces petits monstres grotesques et imbus d’eux-mêmes, les deux géants reprennent leur route interstellaire. Ils n’ont que trop perdu leur temps à s’imaginer que ces insectes éclaireraient leur quête du bonheur. C’est ainsi s’achève brusquement après la discussion avec les hommes, sans indication sur la poursuite du périple : l’objectif satirique est atteint, et l’apprentissage des héros prend fin, car il était purement intellectuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
 
Micromégas, Voltaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voltaire et le système politique anglais
» fatiguée ce soir.... (cette nuit) : sens d'une phrase de Voltaire ?
» Faut-il interdire Voltaire à l'école ?
» Voltaire, chantre des langues celtiques
» Lectures critiques sur Voltaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: FAITES VOS DONS :: Fiches oeuvres :: Oeuvres du 18ème siècle :: Roman-
Sauter vers: