Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Circé



Messages : 31
Date d'inscription : 19/06/2008
Age : 43

MessageSujet: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Lun 7 Juil - 16:36

In wild, wet January weather, two months after Mr Waldron's death, Mrs Waldron and her daughter, Eileen, closed their big house outside Castlebar and moved to their summer cottage on Achill.

The whole family - two other daughters, their husbands, two sons, their wives and three grandchildren - had gathered in the big house that Christmas. They would have preferred it to be kept open until at least the summer, but their mother was determined to move, even on her own. The Waldroms were an unusual family, all of them secure in good professions, and they had little interest in their inheritance other than for it to be settled according to their parents' wishes. Their chief inheritance, a good education, had already been given. Michael Flynn was to be kept on two days a week to look after the gardens and grounds, and Eileen, a solicitor, who worked in Castlebar, might sometimes use the house in bad weather or whenever there were late court sittings. With some reluctance it was agreed that the horses and the few cattle that had been their father's main diversion would be sold. In a year's time they could look at the situation again. With relief and some nervous laughter it was settled that nothing more had to be done or said. They could start opening the wines they would have with the Christmas dinner.

Eileen would have been as happy to stay as to move. There was a man her own age in Castlebar who interested her. It was she who had been the closest to her father. She did not like the idea at first of his horses being sold, but had to admit that keeping them made little sense. Secretly she was glad of the hour-long drive from Achill to Castlebar: it might help shake off the listlessness and sense of emptiness she had begun to feel once her initial anger at the death had passed. And she had come to that unnerving time when youth is rapidly dissolving into early middle age.

The wind rocked the heavy, white Mercedes as they crossed the Sound to the island the January Saturday they moved, the sea and sky rain-sodden and wild. They had taken very little with them from Castlebar. The only precious thing they took was and old, trusting black cat they were all very attached to. The black cad had four white paws and a white star on her forehead and was called Fats.

In the evenings the cat used to wait for the surgeon's car to come from the hospital. Often Mr Waldron carried her indoors on his shoulder, and when he went over the fields to look at the cattle or horses the cat went with him, racing ahead and crying to be lifted on to his shoulder whenever the grass was wet. All through his final illness the cat slept at the foot of this bed. Whenever Mrs Waldron attempted to remove her from the folded quilt, he woke instantly. "No. Leave her be. She has not deserted us" - a humorous reference to the apparent avoidance of them early in the illness, especially by many of the people who had worked for years with him at the hospital. All through their long life together it had been agreed that it was vanity, a waste, to consider how they had appeared in the eyes of others.

N'hésitez pas à me proposer une traduction, tout ou même un seul paragraphe, je vous corrigerai personnellement.
Je mettrai la traduction en ligne au premier courageux déclaré!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forza



Messages : 7
Date d'inscription : 20/06/2008
Age : 33

MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Lun 28 Juil - 15:11

coucou circé!ce texte est -il tjs d'actualité?parce que j'aimerais bien me lancer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Circé



Messages : 31
Date d'inscription : 19/06/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Lun 28 Juil - 15:34

Ce texte est toujours d'actualité. Je surveille le topic et n'importe qui peut se lancer à tout moment.

Je te corrigerai personnellement.
Je mettrai également le corrigé en ligne mais j'attendais une âme courageuse pour lancer la machine.

Je proposerai prochainement également un autre texte.

Bon courage !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Mar 16 Sep - 18:12

Je veux bien la traduction ma choupette! Je viens de le finir!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Circé



Messages : 31
Date d'inscription : 19/06/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Mer 17 Sep - 21:39

C'est noté, je te mets ça en ligne ASAP!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Ven 19 Sep - 9:21

ASAP??? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
ephemerelune



Messages : 3
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Ven 19 Sep - 13:51

Bon, je la fais demain si j'ai le temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Circé



Messages : 31
Date d'inscription : 19/06/2008
Age : 43

MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Sam 27 Sep - 11:46

ASAP = as soon as possible

Traduction:
Un jour de janvier tourmenté et pluvieux, deux mois après le décès de M. Waldron, Mme Waldron et sa fille Eileen, après un dernier tour de clé, quittèrent leur grande maison près de Castlebar pour aller s'installer dans leur résidence d'été sur l'île de Achill.
Ce Noël-là, toute la famille s'était trouvée rassemblée dans la grande demeure; il y avait là les deux autres filles de Mme Waldon avec leurs maris, ses deux fils avec leurs femmes, ainsi que trois petits-enfants, et tous auraient préféré que la maison restât ouverte au moins jusqu'à l'été, mais leur mère était bien décidée à déménager, même toute seule. Les enfants Waldron étaient atypiques: ayant tous de très bonnes situations qui les mettaient à l'abri du besoin, ils ne s'intéressaient que très peu à leur héritage, sinon pour le voir régler selon les volontés de leurs parents. Ils avaient déjà reçu l'essentiel en héritage: une bonne éducation. On avait décidé de garder Michael Flynn deux jours par semaine pour entretenir les abords, et de laisser à Eileen, qui était avocate à Castlebar, l'usage occasionnel de la maison en cas de mauvais temps ou d'audiences tardives au tribunal. On était également convenu, avec quelque réticence toutefois, de vendre les chevaux et les quelques têtes de bétail, passe-temps principal de leur père de son vivant, et de réexaminer la situation la situation l'année suivante. Puis, au grand soulagement de tous, et avec quelques rires nerveux, on conclut que tout était dit sur le sujet, et toutes les mesures prises. On pouvait donc se mettre à ouvrir les vins prévus pour le repas de Noël.
Quant à Eileen, sans doute aurait-elle préféré rester. Il y avait un homme de son âge à Castlebar qui lui plaisait bien, et c'est elle qui avait toujours été la plus proche de son père. Au début, elle n'avait pas apprécié l'idée de vendre ses chevaux, mais elle dût bien admettre qu'il n'était pas très raisonnable de les garder. En son for intérieur, elle se réjouissait à la perspective de cette heure de trajet en voiture entre Achill et Castlebar, car la route pourrait peut-être permettre d'atténuer un peu cette langueur, ce sentiment de vide qui s'était installé en elle dès qu'avait disparu sa colère première devant le décès. Qui plus est, elle était arrivée à cet âge agaçant où la jeunesse doit céder le pas à la maturité.
Ciel et mer étaient déchaînés en ce dimanche de janvier. Sur le pont de Sound entre l'île et la terre, des tourbillons de pluie et de vent faisaient tanguer la lourde Mercedes blanche. De Castlebar, elles n'avaient emmené avec elles que fort peu de choses. La seule chose précieuse qu'elles avaient prise était un vieux chat noir fidèle auquel tout le monde était très attaché. Il avait les quattre pattes blanches, une étoile blanche sur le front, et s'appelait Fats.
Autrefois, le chat guettait toujours la voiture de M. Waldron, qui était chirurgien, à son retour de l'hôpital le soir. Souvent, celui-ci le ramenait dans la maison sur son épaule; de même, lorsqu'il allait voir chevaux ou bétail dans les champs, le chat l'accompagnait, courant devant lui et implorant d'être pris sur l'épaule si l'herbe était humide. Tout au long de la phase terminale de sa maladie, le chat dormait au pied de son lit, et dès que Mme Waldron faisait mine d'enlever l'animal de la couette pliée, lui se réveillait immédiatemement. "Non, laisse-le tranquille. Lui au moins, il ne nous a pas abandonnés", boutade qui était aussi une allusion au fait que le couple s'était senti délaissé au début de la maladie, et tout particulièrement par beaucoup de gens qui travaillaient avec lui depuis des années à l'hôpital. Au cours de leur longue vie commune, il avait toujours été entendu que c'était péché de vanité et perte de temps que de se préoccuper de ce que les autres pensaient d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Sam 27 Sep - 19:21

Aaaaaaaaahhhhhhhh...le boulet!!! Very Happy

Merci pour la trad Circée!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION   Aujourd'hui à 5:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Creatures of the Earth - John McGAHERN 1994 - VERSION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une drôle de créature observée dans un port des eaux anglaises
» [Résolu] Quelle version de Google Earth vous me conseillez ?
» Marque dans un champs sur google earth
» (1994) Très bon site sur les RR3.
» John Lenard Walson a filmer des objets énormes dans l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: PROGRAMME de la semaine :: English place-
Sauter vers: