Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 COURS : les diphtongaisons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: COURS : les diphtongaisons   Jeu 31 Juil - 10:40

Les diphtongaisons spontanées




Les diphtongaisons spontanées sont celles qui ont lieu sur une voyelle tonique libre (c'est-à-dire non entravée) :
EX :
=> /kabállus/ = 3 syllabes /ka-bál-lus/ Le /á/ est entravé par la liquide /l/ qui empêche ainsi sa dipthongaison : /kabállus/ > /ševal/. On retrouve bien en FM la même voyelle, le même son /a/.

=> /kánis/ = 2 syllabes /ká-nis/ La /á/ est libre, il peut donc diphtonguer : /kánis/ > /šy/. On remarque bien que le /a/ de /kánis/ ne se retrouve pas en FM : la voyelle tonique libre a évoluée.

Il existe 5 diphtongaisons spontanées. Le /e/ et le /o/ vont diphtonguer différemment selon qu'ils sont bref ou long en latin, c'est-à-dire ouvert ou fermé en AF.



1. Diphtongaison spontanée du /ĕ/


/ĕ/
> BQ au 2ème s. /ę/

> la voyelle tonique s'allonge jusqu'à segmentation (le 1er /ę/ porte l'accent tonique) au 3ème s. /ęę/

> différenciation des 2 parties de la diphtongue par fermeture de 2 degrés du 1er élément (l'accent porte toujours sur le 1er élément) /íę/

> rapprochement du lieu d'articulation par fermeture d'1 degré du 2d élément (l'accent est toujours sur le 1er élément) au 7ème s. /í/

> l'accent bascule sur le 2d élément de la diphtongue au 13ème s. /i/

> l'élément devenu atone passe à la semi-consonne correspondante /y/

> loi de position (ouverture du 2ème élément de la diphtongue s'il est en syllabe fermée) au 16ème s. /yę/



2. Diphtongaison spontanée du /ŏ/



/ŏ/
> BQ au 2ème s. /o/ (ouvert)

> la voyelle tonique s'allonge jusqu'à segmentation (le 1er /o/ porte l'accent tonique) au 3ème s. /oo/ (ouverts)

> différenciation des 2 parties de la diphtongue par fermeture de 2 degrés du 1er élément (l'accent porte toujours sur le 1er élément) /ύo/ (ouvert)

> rapprochement du lieu d'articulation par fermeture d'1 degré du 2d élément (l'accent est toujours sur le 1er élément) au 7ème s. /ύ/

> nouvelle différenciation par antériorisation de 2 degré du 2d élément /ύ/

> rapprochement du lieu d'articulation par antériorisation d'1 degré du 1er élément au 11ème s. /ǘo/

> l'accent bascule sur le 2d élément de la diphtongue au 13ème s. /üó/

> l'élément devenu atone passe à la semi-consonne correspondante /ó/

> monophtongaison de la diphtongue /ó/

> loi de position au 13ème s. /óę/


3. Diphtongaison spontanée du /á/



/á/

> la voyelle tonique s'allonge jusqu'à segmentation au 5ème s. /áa/

> différenciation des 2 parties de la diphtongue par fermeture d'1 degré du 2d élément /áę/

> monophtongaison précoce inexpliquée au 7ème s. /ę/

> fermeture d'1 degré de la voyelle tonique au 11ème s. /ẹ/

> ouverture d'1 degré de la voyelle tonique au 13ème s. /ę/


4. Diphtongaison du /ē/




/ē/

> BQ au 2ème s. /ẹ/

> la voyelle tonique s'allonge jusqu'à segmentation au 6ème s./ẹ/

> différenciation des 2 parties de la diphtongue par fermeture d'1 degré du 2d élément /ẹi/

> rapprochement du lieu d'articulation par vélarisation de 2 degrés du 1er élément (l'accent est toujours sur le 1er élément) au 11ème s. /i/

> nouvelle différenciation par fermeture d'1 degré du 1er élément de la diphtongue au 12ème s. /ύẹ/

> l'accent bascule sur le 2d élément de la diphtongue au 13ème s. /uẹ/

> l'élément devenu atone passe à la semi-consonne correspondante /wẹ/

> dans la langue populaire, le 2ème élément de la diphongue s'ouvre d'1 degré /wę/

> 2ème ouverture d'1 degré du 2d élément de la diphtongue dans la langue populaire /wá/ (au 16ème s. la langue savante rejoint la prononciation de la langue populaire)


5. Diphtongaison spontanée du /ō/


/ō/

> BQ au 4ème s. /ọ/

> la voyelle tonique s'allonge jusqu'à segmentation au 6ème s. /ọ/

> différenciation des 2 parties de la diphtongue par fermeture d'1 degré du 2d élément /ọu/

> rapprochement du lieu d'articulation par vélarisation de 2 degrés du 1er élément (l'accent est toujours sur le 1er élément) au 11ème s. /ẹu/

> nouvelle différenciation par vélarisation d'1 degré du 1er élément de la diphtongue /óẹu/

> monophtongaison au 13ème s. /óẹ/

Possibilité d'évolution différente : /ọ/ > au 6ème s. /ọu/ > au 11ème s. /u/ (comme dans amorem > amour)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
 
COURS : les diphtongaisons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cours. Division B.
» IEJ cours et correction des épreuves
» Cours sur le Modèle Linéaire
» NON à la suppression du cours de Grec en CPGE scientifique !
» Une religieuse assassinée au cours d'un rite satanique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: PROGRAMME de la semaine :: L'AF sous toutes ses formes : cours et exercices-
Sauter vers: