Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Charles Baudelaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caelis
Admin


Messages : 36
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 31
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Charles Baudelaire.   Mar 24 Juil - 15:53

.-**-.__.-**-.__.-**-.__.-**-.

A une passante

La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d'une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être !
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais !


Pour quelques petits éléments de réponse regarder ICI!!!!

.-**-.__.-**-.__.-**-.__.-**-.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Mar 24 Juil - 21:41

Il faut donner l'exemple donc je commence!
Bon alors c'est le texte sur lequel je suis tombée à l'oral ..... je ne me souviens pas trop de ce que j'avais mis (amnésie post traumatique surement! lol! ) mais je sais que ça tournait autour de " comment l'imaginaire du poète, dans un sonnet modernisé tant sur la forme que sur le vers, prend le pas sur la réalité du Tableau parisien afin de nous offrir le récit d'une rencontre amoureuse qui n'a pas eu lieu, un amour avorté"

Bon....vu que j'ai eu 7....évidemment il y a à dire, contredire, rajouter, nuancer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Caelis
Admin


Messages : 36
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 31
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Mer 25 Juil - 1:05

Moi j'aurai dit que ce sonnet .. ça montrait la spécificité de la poésie de Baudelaire. La femme comme la Beauté .. Un côte eternel et un côté transitoire : la définition du beau.

"Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?",


Poétique de Baudelaire : La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. Quelque chose de contradictoire d'où jaillit le beau... Les fleurs du mal ... etc.


Ecriture aussi qui rend eternel les choses.. Etc..
Qu'en dis tu?

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Mer 25 Juil - 14:23

Alors justement Caelis, dans mon explic j'avais parlé de cette définition de la beauté (bien entendu en rapprochant avec le titre du receuil [i]Les Fleurs du Mal [i]). Je disais que l'on part du réel pour aller vers l'imaginaire du poète, c'est-à-dire que d'UNE femme on arrivait à LA femme, incarnation d'un idéal/de la beauté/de la poésie. Mais Baudelaire nous présente ce "portrait" comme réel et non pas incarnation de LA beauté, ou d'un idéal et je trouvais intéressant de montrer comment on passe du réel/de l'observation à l'imagination/la reconstruction/l'idéalisation.
Non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jujulie



Messages : 2
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Mer 25 Juil - 15:10

Bonjour,
moi je serais parti sur comment baudelaire fait un poème sur un instant fugace et comment il reconstruit ce moment extrêment rapide en insistant sur des enlacements d'images (deuxième strophe). Tout est basé sur des sensations et il a construit ce moment autour de celà et de là, je suis d'accord avec toi jenninou dans le sens où il renconstruit un moment éphémère en l'idéalisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caelis
Admin


Messages : 36
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 31
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Mer 25 Juil - 15:14

Yep, suis ok avec vous les filles, Baudelaire disait aussi dans son poéme en prose les fenêtres que peut importe la vie par exemple mais il valait mieux la légende. C'est à dire la reconstruction de quelque chose. De même qu'on voit mieux derrière une fenêtre fermée puisqu'il faut imaginer plutôt que vivre ok.
Mais je reste tout de même d'accord avec moi ( rires ) sur la poétique de Baudelaire. La femme comme représentation de la conception de la beauté, un côté immuable , un côté fugitif.

Beaucoup de musicalité aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Tatiana



Messages : 7
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Mer 25 Juil - 15:19

Moi j'aurais dit " transmutation de la beauté physique en une beauté métaphysique et mythologique" car La femme décrite n'a pas les critères de beauté canoniques. Beaudelaire en fait une Eurydice moderne: le Poète se prend pour Orphée; on voit cela notamment avec :

le champ lexical de la mort qui rappelle la descente aux Enfers d'Orphée
"en grand deuil"
" jambe de statue"
" oeil livide"

la thématique du regard qui rappelle la transgression d'Orphée qui a regardé Eurydice et l'a condamnée éternellement à la mort

On voit aussi que les nombreux temps utilisés par le poète, montrent son bouleversement intérieur, mais aussi sa faculté a jouer avec un élément que l'homme ne peut maîtriser. Ce qui montre bien le caractère métaphysique de ce poème.
" hurlait": imparafait
" passa": passé simple
" germe" présent de vérité générale
" a fait": passé composé ....

Dites-moi ce que vous en pensez, peut-être est-ce trop tiré par les cheveux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Mer 25 Juil - 15:21

J'ai jamais dit que j'étais pas Ok ac toi Caelis!!! Au contraire!
Bref!
Oui il y a de la musicalité comme le vers "Soulevant, balançant le feston et l'ourlet " le montre excellemment! Ici nous avons un rythme 3/3/3/3 qui fait de ce vers un valse!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Mer 25 Juil - 15:26

Bon déjà un truc, peut-être bateau mais que l'on a pas dit ici, c'est que le sonnet ce divise en 2 parties : les 2 quatrains et les 2 tercets. Dans les 2 tercets nous avons une adresse directe à cette passante marqué par la présence d'un tiret (passage au style direct)

"- Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être !
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
goldocapes



Messages : 41
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Jeu 26 Juil - 15:29

Sonnet faisant partie des poèmes dédicaces des Fleurs du mal, à côté de "à une dame créole", "à une malabaraise", "à une mendiante rousse".
Ici, c'est dans l'anonymat collectif de "la rue assourdissante" (v1) qu'émerge la silhouette inconnue d'une femme, pareille au "fantôme débile / Traversant de Paris le fourmillant tableau" (dans les petites vieilles). Réduite, par le jeu des métonymies, à quelques signes ou fragments de présence ("une main", "le feston et l'ourlet", "sa jambe", "son oeil") celle qui ne fait que "passer" dilate le caractère éphémère de son apparition à la dimension d'une aventure romanesque exaltante et tapageuse où l'on croit reconnaître toute la trame oxymorique de la passion baudelairienne.
On a selon moi, le thème favori de Baudelaire qui est l'idéalisation féminine. Il fait de cet instant fugace, une longue entrevue. De la réalité, il construit le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pilou



Messages : 7
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Jeu 26 Juil - 16:12

En gros, mon souci est de trouver un bon projet de lecture !
Et vous, si vous aviez ce texte à l'oral, quel serait votre problématique ?
Perso, c'est toujours trop général et trop appliquable à d'autres textes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caelis
Admin


Messages : 36
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 31
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Jeu 26 Juil - 16:22

[ je réfléchis et j'arrive Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Pilou



Messages : 7
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Jeu 26 Juil - 17:32

Caelis a écrit:
[ je réfléchis et j'arrive Very Happy ]

Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caelis
Admin


Messages : 36
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 31
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Jeu 26 Juil - 20:23

J'ai trouvé ça :

"Comment le poéme marie au thème récurrent de la femme en deuil croisée dans la métropole moderne, la rêverie quasi mystique d'un amour qui ne se réalise que dans sa perte.

Ou je centrerai sur le sonnet irrégulier qui rend compte des conception du beau , de l'idéal et de la poésie de Baudelaire ";

Ici on parle de la ville ' la rue ', la femme ( souvent présente dans les poémes ) , la mort ( thémes préférés de Baudelaire ! ) le côté rêve ( fugace, ephèmère, soudain ) .. presque " CE FUT COMME UNE APPARITION "..

Enfin qu'en dîtes vous? Un peu léger?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Jeu 26 Juil - 21:22

Pilou a écrit:
Et vous, si vous aviez ce texte à l'oral, quel serait votre problématique ?
!

Je l'ai eu à l'oral et effectivement....la problématique était un "souci"!! Very Happy

Moi je l'avais surtout axée sur la construction du rêve, l'importance de l'imaginaire du poète c'est-à-dire comment le poète nous dévoile SA conception de la beauté/de l'amour en reconstruisant une rencontre avortée....ma foi ça n'était pas faux puisque dans l'entretient nous tournions bien autour du beau et de l'imaginaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Pilou



Messages : 7
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Ven 27 Juil - 9:25

Merci à vous, je vais tenter quelque chose avec ça ! Il faut bien que je me lance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Ven 27 Juil - 11:30

Effectivement, le mieux c'est d'essayer!
Tu nous donneras ta problématique et si tu veux on te dira ce qu'on en pense, ce qu'il faudrait améliorer.
On va aussi essayer de "fusionner" nos idées/nos problématiques afin d'en faire une complète (la plus complète possible), fruit d'un travail commun (et donc par là même...exceptionnellement parfaite! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
goldocapes



Messages : 41
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Sam 28 Juil - 18:14

Moi, ma problématique serait:
"Comment Baudelaire à partir d'un thème romanesque banal la rencontre d'un homme et d'une femme transforme-t-il ce moment éphèmere en une sublimation de l'esprit et une quête idéalisée tendant vers l'impossible en laissant le poète désabusé?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Sam 28 Juil - 20:44

Alors comme Goldo l'a proposé, je mets une phrase de grammaire! Wink

Le jury m'avait proposé d'étudier "Ô toi que j'eusse aimée"

A vous!!! Laughing

Pour ta problématique Goldo écoute....je connecte mon cerveau et je te dit oki??!!Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles Baudelaire.   Aujourd'hui à 5:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Baudelaire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le thème du voyage dans "Les Petits Poèmes en Prose" (Charles Baudelaire)
» Réversibilité de Charles Baudelaire
» Charles Baudelaire, "L'invitation au voyage"
» Les fleurs du mal, de Baudelaire.
» Comment travailler Baudelaire en OI? (4è)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: POESIE :: 19 ème-
Sauter vers: