Cap Sur le Capes !

Un forum de ET ( Téléphone maison ) pour échanger explications, problématiques entre Capestes et Capétiens.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nana, Emile Zola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jenninou
Admin2
Admin2


Messages : 369
Date d'inscription : 24/07/2007
Age : 33
Localisation : Bouche du Rhône

MessageSujet: Nana, Emile Zola   Mer 25 Juin - 13:32

Nana, Emile Zola, 1880




Résumé de Nana

Nana est un roman d'Émile Zola publié en 1880, le neuvième de la série Les Rougon-Macquart, traitant le thème de la prostitution féminine à travers le parcours d'une courtisane dont les charmes ont affolé les plus hauts dignitaires du Second Empire. L'histoire commence en 1868.

Ce roman a souvent été adapté au cinéma. On peut retenir notamment une première adaptation en Suède en 1910 par Kund Lumbye. Un autre Suédois, Mac Ahlberg, a traité le sujet en 1970. Entre temps, on notera surtout l'adaptation de Jean Renoir en 1926 (voir Nana) et celle de Christian-Jaque (1955), avec Martine Carol et Charles Boyer (voir Nana). Plus récemment, Nana a été adapté à la télévision, en 1981, sous forme d'un feuilleton en quatre épisodes, réalisé par Maurice Cazeneuve.


L'histoire :

Nana a échappé à la vie qui lui était destinée : celle des filles de la rue de la Goutte d'Or. Engagée par sa tante pour réaliser des fleurs artificielles, elle s'enfuit au bras d'un homme de cinquante ans pour le quitter peu de temps après. Elle commence alors une vie d'artiste de théâtre.

Elle débute sa carrière avec une interprétation de la Blonde Vénus. Ce n'est pas son talent, qu'elle n'a pas, qui attire et séduit le public, mais son audace et son physique. C'est alors que Nana voit un défilé de prétendants dans son appartement. Celui qui paie le plus chèrement sa passion pour Nana est le comte Muffat de Beuville. Ayant accompagné le Prince de Galles dans ses distractions parisiennes, il se rend aux Variétés où se joue la pièce et rencontre Nana dans sa loge où elle les reçoit à demi nue. Cette nudité le trouble profondément et l'émeut : il n'a plus qu'une envie, celle de la posséder.

Nana lui cède facilement mais c'est lui qui devient son objet. Elle s'amuse de lui et finit par l'abandonner. Elle le remplace par un comédien, Fontan, un homme violent qui n'hésite pas à la battre. Nana cherche alors le réconfort dans les bras de Satin, une ''actrice'' comme elle. Malheureusement Satin est arrêtée par les gendarmes, ce qui pousse Nana a abandonné Fontan et à retourner sur la scène avec l'interprétation de la Petite Duchesse qui lui a acheté Muffat. C'est un échec et cela met un terme à sa carrière.

N'abandonnant pas, Nana décide de devenir ''reine du demi-monde''. Elle s'installe alors dans un hôtel rempli de tout un amas d'objets et adopte une vie de grand luxe : chevaux, voitures, serviteurs... grâce à la générosité de Muffat.

Cette nouvelle vie ne satisfaisant pas Nana, elle décide de vendre tout ce qui lui appartient et de disparaître, pour revenir quand l'argent lui manque. Cependant cette fois personne n'est là pour l'aider. En allant voir son fils, Louis qui est atteint de la petite vérole, elle contracte la maladie et meurt en se décomposant.


Le thème

Un théâtre, une actrice qui joue nue le rôle de Vénus, insistance sur cette nudité plus que sur son talent: représente le type de la jolie fille engagée pour son corps, qui utilise son pouvoir sur les hommes pour se nourrir. Thème pris dans la réalité sociale.


Composition

En trois étapes:

- description du décor du spectacle (l'Etna, un volcan)

- le corps de Nana (épaules, gorge, hanches, cuisses, cheveux, aisselles)

- le silence du public.


Portrait physique

Insistance sur la rondeur, les membres charnues et rebondies. Nana est blonde.

Insistance sur l'absence de pudeur, la présence dominante. Nana a un pouvoir sur le public.


Regard des autres

Portrait introduit en cours de spectacle: nous découvrons Nana en même temps que le public dans la salle, Nana exposée à des centaines de regards.

Effet de l'apparition de Nana sur le public, en particulier masculin (attitude de prédateur: ''nez aminci, bouche irritée et sans salive).

Hypocrisie du public: assiste à un spectacle, mais vient en réalité assouvir un fantasme à travers le corps exposé de Nana: sorte de voyeurisme collectif. Dominante, Nana marchandise exposée peut devenir un jouet des hommes à son tour.


Couleurs

Insistance sur le brillant, clinquant, du décor: argent, éclat des écus neufs, forge de Vulcain.

Contraste avec la ''blancheur d'écume'', la ''gaze'' qui habille Nana, sa blondeur , ses poils d'or.

La ''femme'' dans la ''bonne enfant'': blancheur de l'innocence sous laquelle pointe la débauche future.


Traitement du sujet

A la fois réaliste et hyperbolique: détails triviaux, crus, mais impression finale que la salle toute entière est submergée d'érotisme.

Si Zola déclarait en 1880 : «Mes personnages ''se sont cassé le nez'' contre 1870», cette étude psychologique de la fille de Gervaise et de Coupeau, fondée sur une lecture de L'Assommoir et de Nana à la lumière de l'analyse transactionnelle, montre d'une part que sa mort prématurée, au lieu d'être seulement due à une contingence historique que l'auteur s'était imposée, peut être vue aujourd'hui comme la fin inéluctable d'un scénario de vie tragique ; elle montre, d'autre part, que Zola a fait plus que peindre simplement un tempérament.

Le but originel de l'analyse transactionnelle, était et demeure thérapeutique. La vie des personnages fictifs ne pouvant évidemment pas être modifiée, cette analyse ne peut donc servir d'outil de critique littéraire que dans sa phase structurale, c'est-à-dire la théorie des scénarios de vie.

Le schéma d'un tel scénario, déterminé très tôt par des injonctions et des attributions parentales, ressemble à celui d'une tragédie classique : prologue, noeud et catastrophe. Cette étude montre que l'existence fictive d'Anna Coupeau se déroule de façon identique et que ce personnage n'est pas seulement une figure symbolique représentant la déchéance du Second Empire, mais qu'elle peut être vue également comme la victime d'un scénario de vie tragique ; en l'occurrence, un «scénario sans amour».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://capsurlecapes.exprimetoi.net
 
Nana, Emile Zola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emile Zola, La Bête humaine, La mort de la Lison (aide au commentaire composé)
» Emile Zola vraie ou faux
» Lycee Emile Zola, Rennes : un enseignant met des appreciations polemiques
» Le statut du narrateur dans Un mariage d'amour de Zola ?
» [3ème] Rédaction : "un mariage d'amour" - Zola -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cap Sur le Capes ! :: FAITES VOS DONS :: Fiches oeuvres :: Oeuvres du 19ème siècle :: Roman-
Sauter vers: